Pourquoi l'UFE est-elle née ?

Homme généreux et efficace, Gabriel WERNLÉ, prend l’initiative en 1927, de fonder l’Union des Français de l’Étranger. Il demeure, jusqu’à sa mort, son animateur dynamique et obstiné.

Dès lors, de nombreux efforts sont déployés pour resserrer les liens entre les expatriés et la France, et pour faire reconnaître par les pouvoirs publics leurs droits à égalité avec ceux des Français de France.

Notre histoire

Gabriel Wernlé

Journaliste

Fondateur de l'UFE

 

 

Une action continue

L’UFE devient le lien vivant - matériel et moral - entre la France et “ses fils lointains”, l’avocat et le défenseur des Français expatriés auprès des pouvoirs publics et de l’opinion en métropole.

Les neuf présidents qui se succèdent exercent une action continue sans que leurs personnalités respectives n’entraînent de rupture. Seules les circonstances infléchissent l’action de l'UFE vers des domaines particuliers.

Au cours de son histoire, l’UFE manifeste sa vitalité en adaptant ses objectifs immédiats aux nécessités de la situation internationale. Elle poursuit son action à long terme, que ce soit dans les domaines de la protection sociale, de l’enseignement, de la sécurité des Français de l'étranger, de la fiscalité, de l’exercice du droit de vote ou de la nationalité …

Continuité et renouvellement

Nombreux sont les Français qui quittent la métropole pour quelques années et s’installent définitivement dans leur pays d’accueil. Ces Français conservent un lien avec la France. Ils entendent, comme ceux de France, participer aux scrutins électoraux, bénéficier de la législation sociale, donner à leurs enfants une éducation française.

Nombreux sont aussi ceux qui partent pour un temps plus limité dans le cadre d’une mission professionnelle. Les années passées hors de France constituent une expérience personnelle enrichissante pour les intéressés et un apport considérable pour notre pays.

L’UFE a donc peu à peu modifié son action. Elle contribue à être le défenseur et le porte-parole des communautés installées à l’étranger. Dans le même temps, elle s’adapte à cette nouvelle forme de mobilité.

Confiante dans sa capacité à poursuivre sa tâche, l’UFE s’engage sur le long chemin qu’il reste à parcourir pour que la France de l’extérieur et la France de l’intérieur soient totalement solidaires, unies dans le respect du passé et la confiance dans l’avenir.

Quelques dates

1927

Les droits de ceux que l’on qualifie de « Français du dehors » sont quasi inexistants. Ils n’ont pourtant pas démérité lors du conflit de 1914, en se mobilisant pour défendre la patrie. Mais les familles de ceux, nombreux, qui sont tombés pour la France, ne sont ni aidées ni reconnues. 

Pour préserver le lien qui les unit à la France et être leur porte-parole, Gabriel Wernlé, journaliste expatrié, fonde donc l’UFE.

Henry de Jouvenel, Ambassadeur de France et Sénateur, devient le premier Président de l’UFE.

1928

Naissance de La Voix de France, le magazine de l’UFE. 

11 décembre 1936

Le Gouvernement de Léon Blum accorde à l’UFE la reconnaissance d’utilité publique.

1946

La Constitution accorde le droit de vote aux Français expatriés.

Une loi crée des sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Nos compatriotes de l'étranger disposent dorénavant d’une juste représentation. Elle permet d’accélérer le processus d’extension en leur faveur de mesures générales en matière de protection sociale, d’enseignement, de fiscalité, etc.

1948

Création du Conseil Supérieur des Français de l'Etranger (CSFE) (décret du 7/07/1948).

(qui deviendra l’AFE, Assemblée consultative pour les questions spécifiques relatives aux Français de l’étranger).

1965

Adoption de la « Loi Assurance Vieillesse Expatriés »,  à l’initiative du Sénateur Armengaud.

1970

Les Français expatriés peuvent s’assurer contre le risque chômage en adhérant au Groupement des Assedic de la Région Parisienne (GARP), rôle aujourd’hui tenu par le Pôle Emploi Services. 

1978

Création de la Caisse des Expatriés (Caisse de sécurité sociale pour les expatriés), devenue Caisse des Français de l'Etranger (CFE), adhésion des salariés à l’assurance maladie-maternité-invalidité, accidents du travail et retraite (possible depuis 1965).

1983

Douze sénateurs représentent désormais les Français établis hors de France. Ils sont directement élus par le CSFE (devenu AFE). 

2007

L'UFE a pesé dans la décision du Président de la République de prendre en charge les frais de scolarité des élèves de terminale en 2007, puis de première en 2008 et de seconde en 2009.

2011

L’UFE obtient la création d’un Secrétariat d’Etat dédié aux Français de l’étranger.

2012

Comme l’UFE le demande depuis de nombreuses années, 11 postes de Députés de Français de l’Etranger viennent compléter la représentation des Français de l’Etranger au Parlement.

Partager cet article